Comprendre


Le cuir chevelu


Le cuir chevelu doit être entretenu comme la terre d’un jardin. Il nécessite la plus grande attention pour produire une très belle plante, le cheveu. Son épaisseur, son hydratation, son rythme de renouvellement cellulaire, son irrigation par les capillaires sanguins et la qualité de sa nutrition pourront produire une bonne qualité de cheveux.

Les glandes sébacées

Les glandes sébacées sont des glandes situées dans l’épiderme, à l’origine de la sécrétion du sébum qui est un corps gras (essentiellement composé de triglycérides). En sécrétant le sébum, les glandes sébacées permettent à la peau de se protéger contre les agressions extérieures (bactériennes, excès de température), mais également de garder une certaine élasticité.

Le sébum

Les glandes sébacées produisent une sécrétion : le sébum, il sert à lubrifier le cheveu. Son excès la séborrhée peut développer différents types de disgrâces : boutons, acné, cheveux gras, stérols, kystes, stéathorrée, boue séborrhéique, coque séreuse. Cet excès de sécrétion provoque un étouffement du cuir chevelu et entraine une chute de cheveux.

Le bébé, première sécrétion La croûte de lait, sa présence sur le cuir chevelu des nourrissons n’exprime pas une mauvaise hygiène. La croûte de lait est occasionnée par une hypersécrétion de sébum au niveau du cuir chevelu. Les sécrétions se cristallisent et deviennent des croûtes oranges/jaunes, grasses et collantes. C’est ce qu’on appelle des croûtes de lait.

L’adolescent La quantité de sécrétion dépend aussi des androgènes, un excès de sébum important peut apparaitre à la puberté. Elle peut entrainer aussi une chute de cheveux. Acné, boutons, cheveux gras se révèlent comme les disgrâces très perturbantes de l’adolescence. L’adolescent doit accepter sa nouvelle image, s’affirmer dans sa vie familiale, envisager son avenir pour se réaliser dans sa vie professionnelle. Ces exigences se compliquent pour lui puisqu’il doit appréhender aussi la découverte du changement de son corps et de sa sexualité. Enfin une bonne nouvelle, l’hyper sécrétion diminue avec l’âge.

La femme Vos cheveux graissent trop vite. Votre pilule hormonale, peut être un facteur d’accélération et amplifier le phénomène, le déclencher, ou le normaliser suivant le cas. Comment s’y retrouver ? La femme, en fonction de sa sécrétion de sébum, c’est-à-dire de ses cheveux qui graissent, doit adapter le rythme de ses shampooings avec la longueur de ses cheveux.

La boue séborrhéique, la stéathorrée

L’excédent de secrétions peut apparaitre chez l’homme, comme chez la femme et provoquer différentes évolutions. Des pellicules grasses, une stéathorrée voire une boue séborrhéique (dépôt collant jaunâtre pouvant dans certains cas atteindre un à deux millimètres d’épaisseur sur le cuir chevelu) peuvent étouffer les cheveux et provoquer une chute très importante.

Les pellicules grasses

Les pellicules grasses sont beaucoup plus grosses que les pellicules sèches car elles s’agglomèrent entre elles, le sébum leur servant de colle. Adhérentes au cuir chevelu, elles forment une sorte de boue compacte qui l’asphyxie et conduisent, à la longue, à la chute des cheveux. Plus le flux séborrhéique se renforce, plus l’asphyxie de l’épiderme s’aggrave. C’est un "cercle vicieux".

Les pellicules sèches

L’accélération du renouvellement cellulaire peut produire des pellicules sèches, petites et très blanches, elles n’adhèrent pas au cuir chevelu. Il s’agit de pellicules qui tombent "comme de la neige sur les épaules" lorsqu’on se coiffe. Elles sont souvent peuplées de micro-organismes parasites et de minuscules champignons qui accentuent les démangeaisons du cuir chevelu.

Le psoriasis

Le psoriasis est une maladie de la peau d’origine mal connue, en partie génétique. Cette affection dermatologique touche 1 à 3 % de la population mondiale, aussi bien les femmes que les hommes. Dans sa forme bénigne, le psoriasis se limite au cuir chevelu, aux ongles, aux genoux, aux coudes, aux pieds, aux mains et, parfois, aux organes génitaux. Dans les cas graves, il s’étend et peut gagner la totalité du corps. Cette dermatose chronique évolue de façon très individuelle, avec des poussées, mais aussi des rémissions au cours desquelles les lésions disparaissent. On dit alors que le psoriasis est « blanchi ». Le répit est de durée très variable et la rémission souvent incomplète. Il s’améliore souvent l’été grâce au soleil. Une action de détoxination améliore toujours les résultats.

Les glandes sudoripares

On distingue deux types de glandes sudoripares qui diffèrent par leur but et la composition de leur sueur :

Glandes sudoripares eccrines Les glandes sudoripares eccrines sont de loin les plus nombreuses et se localisent sur presque tout le corps mais surtout sur la paume des mains, sur la plante des pieds et sur le front. Elles contribuent à la régulation de la température corporelle. Lorsque le corps risque la surchauffe (par exemple pour cause de fièvre ou d’effort) la production de sueur permet d’humidifier la surface de la peau, ce qui facilite l’abaissement de la température corporelle. Une autre fonction est l’hydratation de la peau. Elles jouent aussi un rôle immunologique. Le pH de la sueur, en relation étroite avec la quantité d’acide lactique excrété, varie entre 3,8 et 6,5.

Glandes sudoripares apocrines Elles sont plus grosses que les glandes eccrines et leur conduit excréteur débouche dans un follicule pileux. Outre les composants de base identiques à ceux de la sueur des glandes eccrines, les sécrétions des glandes apocrines contiennent des molécules organiques (lipides et protéines) dont des phéromones. À cause de bactéries qui transforment ces molécules, ces sécrétions occasionnent la typique "odeur de transpiration".

La sécrétion de sueur apocrine débute à la puberté (c’est une sueur non permanente).Son fonctionnement évolue au rythme des étapes de la vie génitale. Les glandes sudoripares apocrines vivent toujours annexées à un poil et débouchent dans l’entonnoir folliculaire (infundibulum) en dessus du canal excréteur de la glande sébacée.


Centre Nemo - 3ème étage - 1086 Avenue Albert Einstein - 34000 MONTPELLIER - Tel : 04 67 60 99 90

copyright s designer et nanomedia